________________________________________________________________________________________________________________________________________

السبت، 12 مارس، 2011

géomètre topographe, metier et demarche de formation


topographesL’apprentissage d’un métier peut entraîner des piétinements et des détours qu’une certaine préparation évite souvent.
Ce dossier contient toutes les informations et activités nécessaires pouvant vous aider à atteindre la compétence visée par ce premier module, soit vous situer au regard du métier de T.S : géomètre topographe et de la démarche de formation.
Pour développer cette compétente, vous devrez d’abord vous informer sur le métier et la formation ensuite, confirmer votre orientation.

I/ Information sur le métier

A/Le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics

Le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics est une composante essentielle de l'économie nationale c'est :
- 5% du PIB national
- 45% de la F.B.C.F
- Plus de 38 Milliards de dirhams de chiffre d'affaires annuel
- Plus de 310.000 emplois directs dont 20.000 cadres
- Plus de 53.000 unités dont près de 1.500 entreprises structurées et organisées
Caractéristiques générales des entreprises BTP
Le nombre des entreprises BTP varie en fonction de ces sous-secteurs : le premier comprend près de 1.500 unités de production tandis que le second comprend environ 10.000 unités de production disposant d'un local et environ 40.000 unités de production non localisées, c'est-à-dire travaillant sur les chantiers ou à domicile.
Bien entendu, la taille de ces unités varie de manière importante selon que l'on relève de la première sphère ou de la seconde. Si dans cette dernière, la taille moyenne est de 4 emplois avec un maximum ne dépassant jamais une dizaine de postes, elle atteint 120 emplois en moyenne par entreprise dans la première. Ce chiffre varie toutefois fortement selon les sous-secteurs d'activité : ainsi, les entreprises du second œuvre de finition comportent seulement 38 emplois en moyenne alors que les entreprises de travaux publics spécialisées en ouvrage d'art en ont 480.
En terme de chiffre d'affaires, la taille moyenne est de 15,9 millions de DH, variant aussi fortement que précédemment : 5,2 MDH pour les entreprises de second œuvre de finition à 59,9 MDH pour les entreprises de travaux d'hydraulique urbaine et agricole, soit un rapport de un à dix. Les secteurs d'intervention de l'entreprise organisée sont nombreux, avec une concertation élevée dans le bâtiment (gros œuvre-maçonnerie, le second œuvre technique et le second œuvre de finition) qui regroupe les 2/3 des entreprises organisées. Pour ce qui est des entreprises de travaux publics, elles se concentrent surtout dans les terrassements-routes et installations de lignes électriques et télécommunications (3/4 des entreprises de travaux publics).
Le poids des entreprises organisées dans le secteur des entreprises BTP est très important au regard du chiffre d'affaires (2/3 du CA global), des salaires versés (2/3) et de la valeur ajoutée (3/4 de la VA globale) et de l'emploi global (60%).
En ce qui concerne leur date de création, il est important de souligner la forte mortinatalité des entreprises non organisées qui restent très sensibles à la conjoncture économique et qui travaillent sur les marchés les moins importants en terme de rentabilité. Elles sont généralement jeunes contrairement aux entreprises organisées qui peuvent avoir jusqu'à une cinquantaine d'années. Cette longévité est le résultat d'une structuration du tissu de production voulue par les pouvoirs publics dans les années soixante et soixante-dix. A ce propos, les marchés publics ont joué le rôle d'aiguillon pour la structuration et la pérennisation des entreprises marocaines organisées.

Au niveau des statuts juridiques, on note encore d'importantes différences entre ces deux sous-secteurs : si les entreprises organisées sont en majorité constituées sous forme de sociétés (ce qui n'exclue pas pour autant des entreprises individuelles), les secondes sont en grande majorité, des entreprises artisanales individuelles ou familiales. Toutefois, la forme sociétale des entreprises organisées ne signifie pas pour autant la disparition du caractère familial, caractère qui est propre au capitalisme marocain au stade actuel de son développement.
Répartition régionale
La répartition régionale de ces entreprises fait ressortir différents niveaux de concentration : ainsi, les entreprises modernes se concentrent essentiellement sur les deux pôles administratif et économique du pays. A savoir Rabat et Casablanca, reflétant ainsi pour le premier cas, la nécessité d'être à proximité des centres de décision publics et privés. Ce qui ne veut point dire que les autres chefs-lieux de région ou de province ne disposent pas d'entreprises organisées.
Ces chefs-lieux constituent le second niveau de concentration, répondant aux besoins locaux qui peuvent apparaître et qui sont exprimés par des maîtres d'ouvrage structurés.
L'implantation des entreprises non organisées est en corrélation étroite avec la concertation démographique : elle colle ainsi à l'implantation des populations car visant la satisfaction de leurs besoins essentiels en habitat.
Elle se retrouve donc diffusé sur l'ensemble du territoire national, implantée aussi au niveau des petits centres urbains et ruraux, qui constituent le troisième niveau de localisation.
En ce qui concerne les secteurs d'intervention, on note que les entreprises organisées interviennent sur toute la gamme de prestations d secteur du Bâtiment-Travaux Publics, ce qui n'est pas le cas des entreprises non organisées. En effet, si l'on excepte quelques rares activités de travaux publics (comme le creusement de puits), la quasi-totalité des unités informelles se concentrant sur quelques secteurs d'activités typiques du bâtiment (maçonnerie, gros œuvre et second œuvre).
D'autre part, les entreprises organisées interviennent aussi bien dans les activités de bâtiment que de travaux publics. Si certaines d'entre elles sont spécialisées dans l'une ou l'autre branche, une grande partie de ces entreprises travaillent dans les deux branches.
Type de clientèles et de marchés
L'analyse des marchés ou des clientèles montre que les marchés publics relevant secteur public (administrations et entreprises) sont le domaine réservé des entreprises organisées, ne laissant aux entreprises non structurées qu'une très faible partie des travaux (notamment de maintenance à l'aide de bons de commande). Ces marchés publics représentent plus des deux tiers du chiffre d'affaires global du secteur formel des entreprises organisées.
Ce chiffre connaît toutefois des variations selon les secteurs d'activité passant ainsi de 36,6% du CA global des entreprises de second œuvre de finition à 91,3% du CA global des entreprises routes et terrassements.
Les marchés privés relevant du secteur privé (entreprises et promoteurs) arrivent ensuite et représentant moins du cinquième du CA global du secteur des entreprises BTP. Ce chiffre est particulièrement plus important pour les entreprises de second œuvre (plus de 30% de leur CA).


Les collectivités locales, en tant que clientes des entreprises BTP, n'arrivent qu'en troisième position et représentent un dixième de leur CA global. Enfin, les particuliers et les ménages représentent une part minime dans le chiffre d'affaires des entreprises BTP avec moins de 5% du CA global. Ce sont surtout les entreprises de second oeuvre de finition qui réalisent la part la plus importante (20,6%). Cette catégorie de clientèle est inexistante pour les entreprises routes-terrassements et d'hydraulique urbaine et rurale.
Type de produits BTP
Pour ce qui est des produits BTP réalisés par les entreprises organisées, Ils sont très diversifiés. On ne citera dans ce qui suit que les produits les plus importants en terme de valeur réalisée par les entreprises organisées.
Le produit routes, pistes et aérodromes constitue le poste le plus important en terme de valeur (25% du CA des TP et moins de 18% du CA global) et les bâtiments industriels et commerciaux (20% du CA bâtiment et 9% du CA global).
Les produits réseaux d'hydraulique urbaine de distribution, d'adduction d'eau assainissement et réseaux électriques-éclairage-télécommunications arrivent enfin avec respectivement près de 16,5% du CA des TP et 8,8% du CA BTP.
Pour ce qui est des logements, ce sont surtout les logements collectifs en immeuble et les bâtiments à usage de bureaux qui sont prisés par les entreprises BTP organisées au détriment des villas et des habitations traditionnelles.
Ce sont les entreprises non organisées qui réalisent principalement ces derniers produits.
Entreprises organisées

1. Caractéristiques générales

Nombre : 1.420 entreprises dont plus de 1100 qualifiées et classées, et 892 entreprises de Travaux Publics exclusivement.
Forme juridique : forme sociale prédominante et en particulier société anonyme (75%).
Taille : en moyenne de 120 emplois par entreprises et comprise dans une fourchette entre 38 et 480. Par sous-secteur, les trois quarts des entreprises de bâtiment ont moins de 50 emplois tandis que 60% des entreprises de TP ont plus de 50 emplois.
Localisation : près de trois quarts des unités organisées sont concentrées sur les régions Centre et Nord-Ouest et essentiellement dans les chefs-lieux régionaux.
Chiffre d'affaires : les trois quarts des entreprises de bâtiment ont un CA inférieur à 10 millions de DH alors que seule la moitié des entreprises TP ont un CA inférieur à ce montant.
Poids du secteur : prédominant avec 60% des emplois, 65% du CA global et des salaires versés et 75% de la valeur ajoutée du secteur BTP.

Secteurs d'intervention : principalement dans les travaux publics en terme de chiffre d'affaires global (53%).

2. Répartition régionale

Sud : cette région regroupe 8% des entreprises organisées du pays qui réalisent 6,7% du CA global du secteur avec 9,3% des effectifs totaux.
Tensift : 6,9% des entreprises organisées du pays représentant 4,2% du CA global et 4,4% des effectifs globaux.
Centre : 44,8% réalisant 55,1% du CA national et employant 52,5% des effectifs employés.
Nord-Ouest : 27,5% des effectifs des EO et 25,5% du CA global et 25,4% des emplois.
Centre-Nord : 4,4% des effectifs des EO, 4,5% du CA global et 4,1 % des effectifs employés.
Oriental : 5,3% des EO mais seulement 3,3% du CA du secteur organisé et 2% des effectifs employés.
Centre-Sud : 3,1% des EM mais seulement 2,5% du CA du secteur organisé et 2% des effectifs employés.

3. Type de clientèles et de marchés

Marchés publics ; plus de 2/3 du CA des entreprises organisées est réalisé avec les administrations et les entreprises publiques et en particulier par les entreprises dont le CA est supérieur à 30 millions de DH.
Marchés collectivités locales : le dixième du CA global du secteur organisé des entreprises BTP est réalisé avec les communes.
Marchés entreprises privées : moins du cinquième du CA global essentiellement pour des entreprises industrielles, commerciales et de promotion immobilière. Ces marchés sont importants pour les entreprises dont le CA est inférieur à 30 millions de DH.
Marchés ménages et particuliers : 5% à peine dans le CA global du secteur organisé et essentiellement dans la réalisation de logements. Ces marchés sont importants pour les petites entreprises de CA inférieur à 2 millions de DH.

4. Type de produits BTP par sous-secteur d'activité

Gros œuvre et maçonnerie : essentiellement des hôtels et bâtiments socio-collectifs ainsi que des logements collectifs en immeubles.
Second œuvre technique : essentiellement des bâtiments industriels et commerciaux et des hôtels et bâtiments socio-collectifs.
Terrassement et routes : prépondérance des routes, pistes et aérodromes suivi de réseaux d'hydraulique et grosses canalisations.
Travaux Publics avec spécialisation en ouvrage d'art : essentiellement des ouvrages d'art et des routes.


Hydraulique urbaine et agricole, VRD : essentiellement des réseaux de distribution, d'assainissement et d'adduction d'eau potable ainsi que des réseaux électriques.
Lignes électriques et télécommunications : essentiellement des réseaux électriques.
Entreprises non organisées

1. Caractéristiques générales

Forme juridique : entreprise individuelle sans comptabilité officielle
Taille : moins de 4 emplois en moyenne avec un emploi occasionnel prépondérant.
Localisation : principaux centres urbains des régions Centre et Nord-Ouest.
Principales activités : maçonnerie (24%), menuiserie (13%), plomberie-sanitaire (19,4%), installation électrique et téléphonique (15,7%), peinture-vitrerie (12,8%).
Chiffre d'affaires : inférieur à 50.000 DH pour plus de la moitié des entreprises non organisées.
Investissement : très faible, de l'ordre de 6.500 DH par entreprise investissante et réalisé en quasi-totalité par apport personnel.
Spécificités : les manières premières sont souvent à la charge des clients dans les activités suivantes (VRD, construction, maçonnerie, plomberie-sanitaire, électricité-téléphone et peinture-décoration) ce qui se traduit par une baisse relative du CA, comparé aux activités où les matières premières sont toujours à la charge des entreprises (plâtre, menuiserie, vitrerie). D'autre part, ces ENO comptent une part importante de personnes non rémunérées (33%), d'aides familiaux (13%) et d'apprentis (27%).

2. Répartition régionale

Sud : cette région regroupe 9% des ENO du pays représentant 4% du CA total et 7% des effectifs d'emploi.
Tensift : 8% des ENO du pays mais seulement 32% du CA global et des effectifs d'emploi.
Centre : 40% des ENO du pays mais seulement 32% du CA global et des effectifs d'emploi.
Nord-Ouest : 23 des effectifs des ENO mais 18% du CA global et 24% des emplois.
Centre-Nord : 9% des effectifs des ENO mais 18% du CA global et 11% des effectifs d'emploi.
Oriental : 6% de l'effectif global des ENO représentant 6% du CA global et 7% des effectifs.
Centre-Sud : 7% des ENO représentant 6% du CA total et 7% des effectifs globaux.

3. Type de clients et de marchés

Administrations : assez rarement sauf pour de petits travaux de maintenance et d'entretien avec des bons de commande, sinon en sous-traitance pour des entreprises organisées déterminant des marchés plus importants.
Collectivités locales : petits marchés de réparation et d'entretien surtout dans les zones rurales.
Entreprises privées : surtout les promoteurs immobiliers qui réalisent des ensembles immobiliers mais aussi les diverses entreprises.
Ménages et particuliers : ce sont les utilisateurs les plus importants.

4. Travaux de produits BTP

Travaux publics : il s'agit de produits relatifs aux VRD comme la réalisation de trottoirs et de branchements aux conditions d'assainissement des habitations.
Bâtiment : les produits de bâtiment peuvent être ventilés en trois sous-secteurs.
Gros-œuvre : surtout les petits terrassements et fondations, bétonnage et maçonnerie.
Second œuvre technique : surtout la plomberie-sanitaire, la menuiserie pour les portes et les fenêtres.
Second œuvre de finition : pour les revêtements sol et mu, la peinture, la décoration en plâtre et la vitrerie miroiterie.

Entreprise non organisée non localisée

1. Caractéristiques générales

Forme juridique : entreprise individuelle ou familiale
Taille : 2 emplois en moyenne.
Localisation : grands, moyens et petits centres urbains des différentes régions économiques et en particulier celles du Centre et du nord-ouest.
Principales activités : maçonnerie, menuiserie, plomberie-sanitaire, installation électrique, mosaïque-zellige, peinture-vitrerie, sculpture sur plâtre.
Chiffre d'affaires : entre 40.000 et 70.000 DH sauf pour les maçons qui peuvent atteindre 160.000 DH environ.
Spécificités : l'entreprise non organisée non localisée compte une part importante de personnes non rémunérées (33%), d'aides familiaux (13%) et d'apprentis (27%). D'autre part, son niveau d'équipement reste relativement rudimentaire : c'est le savoir-faire de l'artisanat qui reste déterminant.

2. Type de clients et de marchés

Ménages et particuliers : ce sont les utilisateurs les plus importants puisqu'ils représentent près de 91% du montant total des travaux.
Entreprises privées : surtout les promoteurs immobiliers (9% de la commande).
3. Type de produits
Bâtiment : les produits de bâtiment peuvent être ventilés en trois groupes.
Gros œuvre : surtout les terrassements et les fondations ainsi que la maçonnerie de la structure des villas, des habitations marocaines et des petits immeubles.
Second œuvre technique : surtout la plomberie-sanitaire, la menuiserie bâtiment (portes et fenêtres) et l'électricité.
Second œuvre de finition : pour les revêtements sol (mosaïque) et mur (zellige), la peinture-vitrerie et la décoration en plâtre.

B/ LA FNBTP :

La FNBTP, l'organisme professionnel représentant les entrepreneurs du secteur, consciente de la place et le rôle qu'occupe le secteur qu'elle représente dans le processus de développement du pays a œuvré pour que l'entreprise du BTP joue pleinement son rôle, pour que notre pays réussisse sans grandes pertes son intégration dans l'économie internationale caractérisée par une mondialisation agressives où seules les entreprises compétitives trouvent leurs places.
Relever les défis de la mondialisation et répondre aux exigences de la compétitivité, revient à relever le niveau de l'entreprise dans tous les aspects humains, techniques et financiers.
Les Missions de la FNBTP
La FNBTP s’est assignée les missions de développement et de mise à niveau des entreprises et particulièrement :

Organisation de la profession d’entrepreneur BTP.

Représentation des entreprises du BTP auprès des Pouvoirs Publics.

Concertation avec les Pouvoirs Publics et avec les intervenants dans l’acte de bâtir (Architectes, BET, Promoteurs...).

Défense des intérêts spécifiques des entreprises BTP.

Mise à niveau technique et technologique

Formation et Alphabétisation



La formation

La FNBTP organise des actions de formation et d’information sur des thèmes réglementaires ou techniques pour les chefs d’entreprises, les cadres et techniciens.
{mospagebreak}
C/UNE VISION REALISTE DU METIER

Peu de gens réalisent un projet important sans l’avoir soigneusement préparé. Qu’en est-il du vôtre ? Possédez-vous suffisamment d’information sur le métier dont vous entreprenez l’apprentissage ?

Sans doute connaissez-vous certains aspects du travail de Technicien Spécialisé Géomètre Topographe et peut-être souhaitez-vous travailler dans un type d’entreprise en particulier. Cependant, vos chances d’avoir une vision réaliste du métier augmentent en vous informant davantage et en considérant plusieurs secteurs d’activités.


Ce chapitre a pour but principal de vous renseigner sur le métier de Technicien Spécialisé Géomètre Topographe. Il vous prépare d’abord à la recherche d’information et vous éclaire sur le milieu et les conditions de travail. En plus de décrire les tâches relatives à vos futures fonctions, il favorise enfin une réflexion collective sur le métier de Technicien Spécialisé Géomètre Topographe

1/ PREPARATION A LA RECHERCHE DES INFORMATIONS


La recherche d’information peut se révéler une tâche difficile si vous ne possédez pas les outils appropriés. Pour faciliter votre démarche, cette première section vous propose de faire le point sur vos connaissances du métier, de vous familiariser avec quelques stratégies de recherche d’information et d’apprendre à noter et à présenter des renseignements.

Votre décision d’entreprendre un programme d’études en TS géomètre topographe repose sur la perception que vous avez du métier. Avant de commencer votre recherche d’information, il serait bon que vous vous attardiez un peu à vos premières impressions. L’exercice qui suit facilitera votre réflexion.
Exercice 1 :

1. Quels sont le pré requis d’un candidat à la formation du Technicien Spécialisé Géomètre Topographe
_____________________________________________________________
_____________________________________________________________
_____________________________________________________________
_____________________________________________________________

2. Quel profil doit avoir ’un Technicien Spécialisé Géomètre Topographe
_____________________________________________________________ _____________________________________________________________
_____________________________________________________________

3. Nommez quelques attitudes nécessaires à l’exercice du métier de Technicien Spécialisé Géomètre Topographe.
_____________________________________________________________
_____________________________________________________________
_____________________________________________________________

4. Dans quels domaines d’activité où on peut recruter un Technicien Spécialisé Géomètre Topographe.

_______________________________________________________________ _______________________________________________________________ _______________________________________________________________ _______________________________________________________________

6. Quel est le salaire du Technicien Spécialisé Géomètre Topographe?
_______________________________________________________________ _______________________________________________________________

7. Combien d’heures par semaine le Technicien Spécialisé Géomètre Topographe travaille-t-il habituellement ?
________________________________________________________________
_________________________________________________________________
8. Quelle évolution peut avoir un Technicien Spécialisé Géomètre Topographe après quelques années d’expériences

2/ REPERAGE DES INFORMATIONS


Le présent module accorde une place prépondérante à la recherche d’information. Or pour s’informer, il faut avant tout savoir chercher les renseignements dont on a besoin. Si, pour vous vous informer, il faut faire la tournée de certaines entreprises en bâtiment de votre région, en posant des questions à quelques Géomètres Topographes, cela prendrait plusieurs jours et ne vous aurait donné qu’un aperçu partiel du métier. Pour recueillir rapidement de l’information, examinez la méthodologie suivante

a-Lecture.


La lecture est un moyen intéressant de recueillir des renseignements puisque l’on peut lire à son rythme et prendre le temps de réfléchir. C’est d’ailleurs ce que vous faites en ce moment et ce que vous ferez tout au long de votre apprentissage. Aussi est-il important de prendre dés maintenant de bonnes habitudes de lecture.
Pour tirer le meilleur profit des textes que vous lisez, utilisez un crayon surligneur pour vous permettre de repérer facilement les passages qui vous semblent important. Vous pouvez écrire vos annotations dans les marges du texte. De plus, vous devez, une fois la lecture du texte terminée, le résumer en quelques lignes pour éviter d’avoir à le relire en entier.
Une bonne lecture comporte toujours une part d’attention critique : il arrive parfois qu’un auteur élabore une argumentation ou émette une opinion qui ne soit pas basées sur des faits. Dans ce cas, sachez douter et prenez les moyens nécessaires (manuels, spécialistes, etc.) pour vérifier ces affirmations.



b/ Attitude critique.


Une autre manière de recueillir de l’information consiste à observer attentivement lorsqu’une situation d’apprentissage se présente. Comme toute situation peut devenir une occasion d’apprentissage, c’est à vous de déterminer celles qui vous apporteront le plus.
Examiner de façon critique, c’est exercer son jugement et chercher à retirer le maximum d’information de ce qui se présente à vous. C’est, dans une situation donnée, ne pas simplement dire passivement « C’est comme ça… », mais prendre une part active et interroger le contenu présenté par rapport aux objectifs que voulez atteindre.
Faire une observation critique ne consiste pas seulement à émettre des commentaires tels que « je n’aime pas ça », « Ce n’est pas bon »ou « C’est pas vrai. » Il faut plutôt examiner pourquoi il en est ainsi, expliciter son point de une vue et proposer des solutions constructives. C’est une tâche plus difficile qu’il n’y paraisse !
Cette attitude critique doit être adoptée face au contenu des cours qui vous seront donnés lors des visites d’entreprises, en regardant un film et même en milieu de travail au terme du programme de Géomètre Topographe. Car, n’oubliez pas que les employeurs d’aujourd’hui recherchent des travailleurs et des travailleuses autonomes, capables de porter un jugement critique sur le travail qu’ils font et qui n’hésiteront pas à suggérer des solutions intelligentes aux problèmes qui se présentent.
Les travailleurs d’aujourd’hui doivent donc non seulement maintenir une attitude critique concernant leur travail, mais doivent également être en mesure de recevoir et de transmettre l’information en communiquant efficacement avec les divers intervenants du milieu dans lequel ils évoluent.

c/Communication.

On a souvent l’impression que, dans la vie quotidienne, les activités de communication sont le fruit du hasard et que l’information est transmise spontanément, sans préparation ni anicroche. Mais il existe un grand nombre de situations qui démontrent le contraire.
Vous connaissez sans doute le « jeu du téléphone » qui consiste à transmettre d’une personne à une autre, à voix basse, un message donné et à comparer le résultat final au message d’origine. Joué à deux, ce jeu est sans intérêt parce que le message reste à peu prés inchangé. Si vous ajoutez une personne, puis une autre et ainsi de suite et, à condition que le message ne soit pas trop simple, les résultats deviendront rapidement intéressants. On peut donc dire que, plus le nombre de personnes est grand, plus la dégradation du message complexe sera importante.
Cette caractéristique de la communication, au-delà de son caractère anecdotique, montre quelque chose d’important : la capacité à recevoir et à transmettre de l’information verbale sans l’altérer et limitée. Elle l’est d’abord par notre capacité à l’entendre correctement, mais surtout par notre capacité à la mémoriser. Et le « jeu du téléphone » montre clairement que cette capacité est généralement fort limitée !
De plus, ne perdez pas de vue que, dans une chaîne de personnes ayant à faire passer un message, l’intégrité du message en fin de parcours sera toujours déterminé par la personne la plus faible. Il peut donc suffire d’une seule personne pour compromettre l’efficacité de la communication.
Imaginez maintenant un jeu semblable ou on remplacerait le message chuchoté de bouche à oreille par un message écrit que les participants et participantes se passeraient de main à main. De toute évidence, la chaîne pourrait comprendre des milliers de personne et le message avoir une complexité très grande, il serait néanmoins identique au départ et à l’arrivée (à moins que personne n’abîme le papier ou ne modifie le message accidentellement ou intentionnellement
On peut tirer plusieurs leçons de ce qui précède. Premièrement, dans votre recherche d’information, vous devriez toujours écrire les points que vous désirez discuter ou éclaircir avec la personne que vous devez rencontrer. Ce n’est pas une fois que cette personne sera partie que vous aurez l’occasion de lui poser la question qui vous revient à l’esprit.
Deuxièmement, comme pour l’écrit, vous devriez prendre des notes lorsque des informations verbales ou audiovisuelles vous sont transmises, car c’est la seule façon de bien les retenir et de ne pas en déformer ultérieurement le sens.
Troisièmement, si vous avez un message important à transmettre, faites-le par écrit si vous tenez à ce qu’il arrive intact à destination.
Mais, encore une fois, il ne suffit pas d’écrire quelque chose pour que cela soit automatiquement parfait, encore faut-il écrire ce qu’il faut, comme il le faut.
On peut tirer plusieurs leçons de ce qui précède. Premièrement, dans votre recherche d’information, vous devriez toujours écrire les points que vous désirez discuter ou éclaircir avec la personne que vous devez rencontrer. Ce n’est pas une fois que cette personne sera partie que vous aurez l’occasion de lui poser la question qui vous revient à l’esprit.
Deuxièmement, comme pour l’écrit, vous devriez prendre des notes lorsque des informations verbales ou audiovisuelles vous sont transmises, car c’est la seule façon de bien les retenir et de ne pas en déformer ultérieurement le sens.
Troisièmement, si vous avez un message important à transmettre, faites-le par écrit si vous tenez à ce qu’il arrive intact à destination.
Mais, encore une fois, il ne suffit pas d’écrire quelque chose pour que cela soit automatiquement parfait, encore faut-il écrire ce qu’il faut, comme il le faut.

Exercice 2 :
Inventaire des entreprises à visiter.
Durée : 30 minutes.
But : Sélectionner les entreprises à visiter, repérer leurs coordonnées et leurs caractéristiques.
Matériel requis :

revues techniques ;

journaux (quotidiens ou hebdomadaires) ;

annuaires téléphoniques



Mise en situation.
Afin de bien organiser votre recherche, inventoriez d’abord les entreprises que vous souhaitez visiter. Pour faire un choix judicieux, utilisez les sources d’information suggérées ci-dessus.
Marche à suivre.

Faites d’abord la lecture complète des diverses étapes de cet exercice.

Remplissez le tableau ci-joint en inscrivant d’abord votre premier choix.

Indiquez le nom et les coordonnées de 2 ou 3 entreprises.

Demandez à votre formateur de vérifier si les entreprises que vous avez sélectionnées sont des employeurs dans le métier.



Selon le cas, votre formateur vous indiquera les modalités de visite d’entreprises. Peut-être sera-t-il préférable, par exemple, qu’un groupe de 3 ou 4 personnes visite la même entreprise. De plus, celui-ci vous indiquera quel type d’entreprise il est souhaitable de contacter dans le cadre d’une cueillette d’information.



5. Conservez précieusement votre liste. Elle vous sera utile lors de la recherche d’un lieu de stage.
6. Remettez une copie de votre inventaire à votre formateur qui se chargera avec vous de vérifier les entreprises à solliciter.

Exercice 3
Rencontre avec une personne-ressource du domaine du BTP .

Durée :2 heures.

But : Discuter du métier de Géomètre Topographe et des conditions de travail.





Mise en situation.



Au cours de cet exercice, vous aurez l’occasion de rencontrer et de discuter avec une personne ressource du domaine du BTP . Durant cette rencontre, prenez des notes et posez des questions.

Marche à suivre.

Demandez à votre formateur les renseignements listés ci-dessous et inscrivez-les.

Date de la rencontre : _______________________________________

Nom de la personne : _______________________________________

Fonction ________________________________________

Compagnie ________________________________________

Adresse et numéro de téléphone (s’il y a lieu) :____________________





________________________________________________________

Préparez les questions que vous aimeriez poser à la personne-ressource que vous rencontrerez.



Questions :
___________________________________________________________
____________________________________________________________
_____________________________________________________________
___________________________________________________
Au cours de la rencontre, prenez en note les points qui vous semblent importants.

______________________________________________________________
_______________________________________________________________
_______________________________________________________________
________________________________________________________________
________________________________________________________________
________________________________________________________________


Exercice4 :

Lisez le texte suivant et relevez l’idée principale dans chacun des paragraphes.

TOPOGRAPHIE. GENERALITES

.
La topographie, dans son sens le plus général, est une science très vaste qui a pour objet tout ce qui concerne l'établissement des plans et cartes et leur utilisation.
La partie concernant la réalisation des plans c’est le travail dont seront chargés les futurs géomètres.
Les utilisations sont multiples et concernent de très nombreuses professions (Armée, Urbanisme, Ponts et Chaussées, géographes, géophysiciens, géologues, prospecteurs, notaires, juges et même le simple public).
Cartes et plans sont des représentations planes à une certaine échelle de la projection orthogonale cotée des détails naturels (rivières, montagnes, bois), artificiels (routes, canaux, constructions) et conventionnels (limites administratives, courbes de niveau...) de la surface de la terre.

LE TOPOGRAPHE: TEMOIN ET ACTEUR DE LA REALITE


Si le premier rôle du topographe est bien de décrire de façon objective la réalité par la mesure, puis par la mise à disposition de plans ou de fichiers qui en rendent compte, il convient de ne pas perdre de vue qu'il intervient ensuite dans un rôle plus actif, qui est d'inscrire dans cette réalité les éléments qui la modifieront par l'apport des infrastructures nouvelles, voulues par l'aménageur, l'urbaniste ou l'agronome.
Qu'il s'agisse d'implanter des bornes matérialisant une limite (de propriété, de frontière...), indiquer- une orientation (dans le creusement d'un tunnel), de matérialiser un niveau (pour creuser une tranchée ou au contraire remblayer pour le passage d'une route), le topographe utilisera les mêmes méthodes, mais pour résoudre le problème inverse de celui de la description. Il ne s'agit pas de déterminer les coordonnées d'un point matérialisé, mais de matérialiser les points ayant des coordonnées a priori (résultant du projet élaboré par l'ingénieur du bureau d’étude routier, ou de la convention entre parties fixant la limite).

Complétez la grille ci-dessous par des informations tirées du texte.
..

Rôles du topographe



Activités du topographe



Tâches du topographe


Parmi les idées que vous avez soulignées, sélectionnez celles qui vous semblent les plus importantes.
_______________________________________________________________
_______________________________________________________________
________________________________________________________________
_________________________________________________________________

Résumé.


Lorsque vous lisez un texte, soulignez les passages importants et, à partir de ces passages, prenez les notes qui vous permettront de retrouver l’essentiel du texte.

Conservez une attitude critique par rapport aux situations d’apprentissage qui se présentent à vous. Soyez actif, interrogez le contenu qui vous est présenté, explicitez votre point de vue et, en cas de problème, proposez es solutions constructives.

Lorsque vous devez rencontrer quelqu’un, préparez toujours par écrit les points que vous désirez discuter ou voir éclaircis.

Prenez l’habitude de prendre des notes lorsque de l’information verbale ou audiovisuelle vous est transmise.

Si vous avez un message important à transmettre, faites-le par écrit.

Un texte bien écrit ne devrait contenir qu’une idée importante (ou idée principale) par paragraphe.

Pour trouver les idées principales, il est souhaitable de lire le texte deux fois.

L’idée principale est toujours la phrase la plus pertinente ou celle qui contient le plus d’information par rapport au sujet traité.

Gardez toujours en tête le titre du texte, du chapitre ou de la section que vous êtes en train de lire lorsque vous cherchez les idées principales : il en dit long.

Pour préparer l’idée principale, éliminez les phrases qui introduisent l’idée principale, celles qui la justifient et les phrases qui servent à annoncer le paragraphe suivant.

Utilisez les marges du texte pour vos annotations.

Lorsque vous vous exprimez devant un groupe, soignez votre articulation, contrôlez la vitesse à laquelle vous parlez, et soyez clair.

Si la situation le permet, n’hésitez pas à faire répéter, à poser des questions et à demander des éclaircissements à la personne qui expose.

Résumez ce qui est dit en faisant des phrases courtes sans vous soucier du style. Ecrivez ces phrases une en dessous de l’autre.

3 TYPES DE TACHES ? EXERCER

Avant d’apprendre les types de tâches à exercer et pour se créer une plus juste vision sur le métier, le stagiaire doit avoir des notions sur les différentes professions liées à ce métier.
Les plus importants dans le domaine sont : le géomètre topographe et le TS géomètre topographe
1-Le géomètre dresse les documents topographiques, et il effectue toutes les opérations s'y rapportant : il est qualifié pour la mesure des terrains et des biens fonciers, leur délimitation (bornage) et leur représentation sur plans (par ex. plans cadastraux) ; éventuellement leur évaluation, leur partage ou leur gestion. La profession est garantie par un diplôme du gouvernement, complété par un stage. C'est une profession libérale, qui doit donc être exercée “à titre habituel et principal”. Ses règles professionnelles sont régies par l'Ordre des géomètres

2- le Technicien spécialisé Géomètre topographe : son rôle consiste à placer des détails planimétriques du canevas, ce qui supposera qu’il dresse un canevas complémentaire plus serré. En outre, il aura la lourde responsabilité de présenter les formes du terrain. Actuellement, sa tâche est en grande partie accomplie par des appareils topographiques. Le topographe n’a plus ensuite qu’à assurer la finition de la carte ou du plan et en particulier à placer les noms (toponymie)

0 التعليقات: